Conférence de presse du DG de Renault Algérie Des chiffres au compteur

Publié le : 26/01/2014 Actu nationale Aziz Kharoum
Renault Algérie n’est pas montée sur la première marche du podium, mais a quand même réussi à prendre la 2e place, à près de 262 ventes de moins que son devancier, c’est ce qu’a fait savoir son directeur général, Guillaume Josselin, lors de la conférence de presse organisée mercredi dernier au niveau de la succursale de Oued Smar, à Alger. Septuple leader consécutif sur le marché algérien, Renault a cédé sa place à l’autre marque française, à savoir Peugeot. 
Une année marquée par un premier semestre pénalisant, dans la mesure où il a été enregistré un retard cumulé dû à la non-disponibilité des véhicules. En revanche, le directeur a avancé que la marque a connu une remontée fulgurante au second semestre, en réalisant une progression estimée à 3%, et ce, malgré un fléchissement de 2% du marché global national, avec un total de ventes de  424 972 unités contre 436 516 en 2012. Ce redressement a été réalisé grâce notamment à ses fers de lance comme la Clio 4, la nouvelle Symbol et la Clio campus qui ont respectivement enregistré 19 650, 19 613 et 11 008 véhicules vendus.

Le Directeur Général de Renault Algérie, Guillaume Josselin, prévoit le retour de la marque sur la première marche du podium au cours de cette année. «Notre bilan est extrêmement positif et nous comptons récupérer notre première place en 2014», dira-t-il lors de cette conférence de presse consacrée au bilan 2013 et la perspective pour 2014 de Renault Algérie. «Nous consoliderons notre position grâce aux nouveaux modèles qui seront disponibles dans quelques mois, citons entre autres la nouvelle Clio campus, la Mégane re-stylée et sa version RS, la Clio 4 RS et enfin le nouveau Dacia Duster», avancera le conférencier.

Le groupe Renault reste, pour la 8e année consécutive, leader sur le marché avec un cumul de 111 378 véhicules vendus (Renault et Dacia). Mais, pour le DG de Renault, «le mérite revient incontestablement à la marque Dacia qui se place sur le podium pour la première fois de son histoire». La marque Dacia termine l’année avec 37 290 ventes, en recul de -11% comparativement à 2012. Dans le détail, pour le segment M0, la Logan se hisse en haut de la marche avec 24,7% de parts du segment, suivie de la Peugeot 301 avec 21,3%, et en troisième position la Symbol avec 17,6%. Dans le segment B, Renault Algérie a réussi à placer le duo Clio 4 et Clio Campus en haut de la marche avec 29,2%, talonnée par les Peugeot 207 et 208.

Contre toute attente, dans le segment très convoité des 4x4, le Dacia Duster reste le maître à bord avec 6390 ventes 34% de parts, suivi des Kia Sportage et Sorento pour 13,2% de parts et du Volkswagen Tiguan en 3e position.

Quid de l’utilitaire ?

Quant à la gamme de véhicules utilitaires légers, la marque au losange achève l’année en apothéose avec 39,2% dans le segment des fourgons grâce aux performances indiscutables des Trafic et Master. Sur le segment des fourgonnettes, Renault Algérie arrive à la seconde place avec les ventes du Kangoo, 35,4% de parts derrière Peugeot avec ses 40% de parts décrochées par le duo Partner / Bipper et Volkswagen avec 14,4% pour le Caddy qui occupe la 3e place. Selon le bilan ainsi présenté, la marque au Losange s’est classée, en 2013, à la 7e place des ventes mondiales du groupe français. Pour ce qui est de la région EuroMed Renault Algérie, devancée par la France, arrive à la seconde place derrière la Turquie et devant le Maroc, le Nigeria et la Tunisie.

Hichem Nacer-Bey, directeur du département développement réseau au sein de Renault Algérie, a fait part d’un total de 66 agents opérationnels, précisant que sur les trois premiers mois de l’année en cours, sept nouveaux agents rejoindront la famille Renault. Notons que le groupe exploite aujourd’hui 130 sites avec 125 showrooms, dont 39 Dacia séparés, 70 ateliers mécanique, 28 ateliers carrosserie, 8 Renault Pro et 25 RMS. Deux nouveaux directeurs, un directeur marketing (un ancien de Coca-cola) et un directeur clients sont également nommés à la maison Renault.

Le directeur général a dévoilé ensuite sa stratégie pour l’année en cours en mettant l’accent sur la disponibilité et les délais de livraison du produit qui restera un paramètre majeur afin d’offrir les meilleures prestations possibles et contrer un marché qui est marqué par une concurrence de plus en plus rude.

Face à une avalanche de questions toutes aussi pertinentes les unes que les autres, le directeur évoque, entre autres, l’introduction de véhicules fonctionnant au gaz dont la marque détient un savoir-faire non négligeable et qui vient étoffer l’offre. L’électrique n’est pas à l’ordre du jour ainsi que le projet de la prochaine usine de montage qui devrait être livrée dans les délais, sans oublier la restructuration en matière de qualité des réseaux garage Motrio qui viennent renforcer les services de la marque pour mieux conforter les services après-vente.
Source : http://elwatan.com/hebdo/auto/des-chiffres-au-compteur-21-01-2014-242839_160.php